Le guide de votre bien-être à domicile

Probiotique

Actualités

Vieillissement : le secret réside dans le modèle alimentaire japonais

Avec ses 7 000 centenaires, le Japon détient le record en termes d’espérance de vie. Puisque notre santé dépend surtout de notre nutrition, le modèle alimentaire de ces seniors sert vraiment d’exemple.

Située au sud du pays, Okinawa compte le plus de centenaires dans le monde avec une importante espérance de vie. C’est ce qui a amené la société Ninapharm, spécialiste des régimes antioxydants, de les prendre comme modèles. Pour Yuriko Sakata Ri, représentante de la dite société, celle longévité hors du commun est le fruit d’une alimentation saine essentiellement à base de fruits et légumes. Pour mieux en profiter les bienfaits, les légumes comme le fenouil et les concombres amers sont préparés durant une cuisson « brève et puissante ». Le régime d’Okinawa est également basé sur la consommation d’algues et de fines herbes en salades ou en accompagnement. Même si les Japonais sont friands de petits légumes salés, les habitants d’Okinawa ne suivent pas la tendance et leur consommation en sel s’en trouve diminuée.

A part ces petites habitudes, leur alimentation est très riche en termes d’apport en protéine : viande de porc, tofu. Le thé et le sucre roux viennent compléter la liste. Pour ce qui est de leur activité dans la vie quotidienne, les seniors d’Okinawa continuent à travailler dans les rizières et respectent la philosophie de la vie et les valeurs morales et familiales : « le repas est le médicament de la vie » confirme Yuriko Sakata Risch.

Une alimentation japonaise enrichie

Pour permettre à leurs compatriotes de mieux profiter de la vie et d’avoir accès à une alimentation riche, les spécialistes de Ninapharm ne cessent de créer de nouveaux produits. C’est le cas de l’Hyprolina que le Docteur Saburo Matsuda a mis au point grâce au probiotique Lactobacillus fermentum. Il s’agit d’un microorganisme originaire de la séparation du glucose et du lactose, ce qui permet d’engendrer de l’énergie essentielle pour la croissance. Cette « bonne bactérie » permet de lutter contre les mauvaises, faciliter le processus de digestion et d’absorption des aliments, renforcer l’immunité et la synthèse des vitamines et renforcer la résistance contre les maladies.