Le guide de votre bien-être à domicile

Probiotique

Actualités

France : des nouvelles « bactéries bénéfiques » pour soigner les maladies inflammatoires

Parue dans la revue Science Translational Medicine du 31 octobre 2012, une étude française a permis la création d’une nouvelle probiotique efficace dans la lutte contre les maladies inflammatoires chroniques de l’Intestin ou MICI.

En collaboration avec l’Institut Pasteur, Nathalie Vergnolle, directrice de recherche à l’Inserm, et son groupe du Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan (CPTP Inserm / Université Toulouse III – Paul Sabatier /CNRS) et Philippe Langella directeur de recherche à l’INRA et ses assistants de l’Institut Micalis ont procédé à la production de « bactéries bénéfiques » pour l’organisme. Il s’agit de l’Élafine, une protéine humaine introduite artificiellement dans des bactéries de produits laitiers : Lactococcus lactis et Lactobacillus casei.

Une recherche bénéfique pour la France

Dans la catégorie des MICI qui touchent quelques 200 000 Français, la maladie de Crohn et les rectocolites hémorragiques sont les plus graves et les médecins rapportent chaque année 8 000 nouveaux cas diagnostiqués. Durant les poussées inflammatoires, les MICI provoquent surtout des douleurs abdominales, des diarrhées fréquentes ou sanglantes et des fissures ou abcès de la région anale.

Des origines délimitées

A part les facteurs génétiques et environnementaux, le rôle de la flore intestinale est primordial dans la prévention de ces inflammations. Ainsi, les spécialistes ont misé sur les propriétés anti-inflammatoires de l’Élafine pour permettre à l’organisme de mieux lutter contre les attaques de MICI. Pour y arriver, ils ont introduit de l’Élafine dans du Lactococcus lactis et du Lactobacillus casei, des bactéries alimentaires présentes dans les produits laitiers et qui adhèrent facilement à l’intestin pour lutter contre les agressions inflammatoires et rétablir l’équilibre de l’intestin.